Actualités Peugeot

L’audacieux pari technique de la Peugeot 2008 DKR

  • 03/07/2014
  • Peugeot Sport
Peugeot 2008 DKR Dakar
Peugeot 2008 DKR Dakar
Peugeot 2008 DKR Dakar
Peugeot 2008 DKR Dakar
Après avoir frappé les esprits avec la ligne stupéfiante de la 2008 DKR, le Team Peugeot-Total lève enfin le voile sur les entrailles de cette bête de course.

C’est bien sur deux roues motrices que ce félin musclé défiera les 4x4 sur le prochain Dakar.

Dunes, montagnes, rios, canyons, fournaises, désert de sel, terrains cassants, fesh-fesh…Voilà quelques-unes des réjouissances qui attendent la 2008 DKR lors du prochain Dakar. Pour relever ce terrible défi, le team Peugeot-Total a misé sur un choix technique très osé : « à l’instar de ce que nous avions fait aux 24 Heures du Mans en choisissant une voiture fermée, nous avons décidé de partir sur un concept novateur, résume Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport. Dans le cas des rallyes raids, la grande question est de savoir s’il faut recourir à quatre roues motrices ou seulement deux. Après analyse, nous avons choisi d’optimiser le concept des deux roues motrices qui présente des avantages très intéressants ». Une démarche audacieuse et spectaculaire pour tenter de devenir la première deux roues motrices à motorisation diesel à gagner le Dakar.

Afin d’équilibrer les chances de chacun, le règlement compense en effet les prédispositions naturelles des 4x4 en octroyant quelques précieux avantages aux deux roues motrices. Jean-Christophe Pallier, responsable technique du projet Dakar, résume ces atouts : « en sport automobile, le poids est l’ennemi de la performance. Or, en rallye-raid, une voiture à deux roues motrices est autorisée à embarquer un poids nettement inférieur à un 4x4. Elle a aussi droit à des roues plus grandes, ce qui lui offre un avantage certain pour se jouer des nombreuses embûches du terrain. Cette caractéristique permet en prime de limiter le porte à faux avant. La 2008 KR peut ainsi presque monter des murs verticaux ! Et ce n’est pas tout : en adoptant des débattements de suspensions plus généreux - 460 mm au lieu de 250 mm - elle dispose d’une bien meilleure capacité de franchissement et d’absorption des obstacles. C’est un atout crucial sur un Dakar ! ». Autre avantage de taille : le télé-gonflage qui permet de modifier la pression des pneus depuis l’habitacle au moment d’aborder une dune… De quoi gagner de précieuses minutes par rapport aux équipages de 4x4 !

Pour profiter pleinement de ces avantages, les ingénieurs de Peugeot Sport ont rivalisé de créativité pour concocter une voiture d’une compacité extrême. Avec son V6 Diesel bi-turbo en position centrale-arrière, la 2008 DKR apparait comme une bête tout en muscles, prête à bondir et à dévorer les obstacles. « Loger tous les organes indispensables dans un si petit espace a été un vrai casse-tête !, concède Jean-Christophe Pallier. Une petite voiture ayant tendance à être plus à l’aise dans les spéciales sinueuses typées WRC, ce format permet de redonner du potentiel à une « deux roues motrices » là où les 4x4 ont habituellement l’avantage ».

Au-delà de la conviction déjà affichée par Red Bull depuis deux ans qu’une « deux roues motrices » est plus impressionnante et a de beaux atouts à faire valoir, même sur des terrains aussi inhospitaliers, cette option technique fait sens pour le constructeur français, comme le souligne Bruno Famin : « Etant donné que la 2008 de série est un crossover deux roues motrices équipé de la technologie Grip Control, qui lui permet de passer un peu partout, il est pertinent de voir la 2008 DKR s’attaquer aux difficultés du Dakar avec seulement deux roues motrices ». Il ne reste plus qu’à lâcher le fauve !