Actualités Peugeot

2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux territoires

  • 15/04/2014
  • Peugeot Sport
2008 DKR Peugeot Dakar 2015
2008 DKR au salon de Pékin
2008 DKR : une lionne vorace à la conquête de nouveaux territoires

Racée, musclée, bestiale… la Peugeot 2008 DKR réunit tous les attributs d’une conquérante à l’appétit féroce. C’est au volant de cette impressionnante lionne, taillée sur mesure, que Carlos Sainz et Cyril Despres partiront à l’assaut du prochain Dakar au sein du Team Peugeot Total.

Trois semaines après la retentissante annonce de la participation de Peugeot, Red Bull et Total au Rallye Dakar 2015, la lionne qui portera les couleurs de l’équipe dévoile enfin ses formes tant attendues. L’air de famille avec le dernier-né des crossovers de Peugeot est évident. Toutefois, contraintes de la compétition obligent, la 2008 DKR a pris du muscle et présente, dans toutes ses dimensions, des proportions extrêmes. Cette ligne spectaculaire est le fruit d’une coopération étroite entre le centre du style de Peugeot et le bureau d’études de Peugeot Sport. La
comparaison avec la version de série est saisissante !


Loin d’un simple exercice de style, la ligne agressive de la 2008 DKR a bien sûr été influencée par des impératifs techniques, comme le confirme le chef de projet au sein de Peugeot Sport, Jean-Christophe Pailler : « Nous avons effectivement communiqué au centre du style un cahier des charges très précis déterminant les dimensions fondamentales, le volume intérieur, la taille des roues, les débattements de suspension ainsi que des données aérodynamiques provenant de simulations ».


A cette fin, le bureau d’études de Peugeot Sport a dû trancher très tôt sur un choix fondamental. Comment propulser cette bête de course ? Opter pour un 4 x 4 ou pour une deux roues motrices ? Les dispositions du règlement sont telles que ce facteur conditionne en effet deux paramètres importants de la voiture : « Nous avons procédé à une analyse très poussée de ce qui se pratique en rallyes raids en évaluant très précisément les atouts des différentes possibilités et avons retenu une approche assez différente de la concurrence. En considérant les aptitudes au
franchissement et la faculté à rouler dans le sable qu’offrent les deux roues motrices, nous avons finalement opté pour ce choix. Cela nous permet de bénéficier de roues plus grandes et de débattements de suspension plus généreux ».


Conséquence directe : la 2008 DKR est équipée de pneus Michelin de 37 pouces, soit près de 94 cm de diamètre !
Ces données ont, bien sûr, particulièrement impacté le travail des stylistes de Peugeot. Une équipe de quatre personnes a relevé ce défi avec passion afin de donner forme au fauve qui affrontera, sous peu, les pièges des rallyes raids : « Toute la difficulté a été de transformer les codes stylistiques pour les appliquer à une base technique et à des exigences très différentes dictées par le terrain inhospitalier, explique Giovanni Rizzo, styliste extérieur 2008. Il y avait deux manières de procéder : prendre une 2008 de série et lui ajouter des pièces rapportées ou bien s’inspirer des thèmes de la 2008 pour dessiner une nouvelle voiture en fonction des contraintes données. C’est ce que nous avons choisi de faire : une réinterprétation de la 2008 ! La 2008 DKR, par exemple, n’a pas de porte arrière et se présente donc comme la vision d’un Coupé 2008. »


S’il a été assez facile d’appliquer à cette baroudeuse invétérée les astuces stylistiques de la voiture de série sur la partie arrière, la partie avant a, en revanche, demandé plus de travail, comme le confirme Michaël Trouvé, le responsable silhouette au centre du style de Peugeot : « Pour des raisons liées aux conditions de franchissement propres aux difficultés qui attendent nos pilotes sur les épreuves sportives, l’angle d’approche est très vertical. Cela induit un porte-à-faux très réduit et donc un bloc avant très différent de la série. Heureusement, l’équipe technique a
vraiment été à notre écoute et a repositionné certains éléments qui pouvaient nous contraindre. Elle nous a ainsi laissé un petit espace de liberté pour dessiner une face avant qui soit, le plus possible, l’expression de la 2008.»


Cette complicité intense, étalée entre septembre 2013 et janvier dernier, a permis d’offrir à la 2008 DKR une allure très spectaculaire et inspirée qui rompt avec les codes en cours en rallyes raids. Ayant déjà disputé sept Dakar sous l’aile de Red Bull, aussi bien sur des véhicules à 2 roues motrices que sur des 4x4, Carlos Sainz connaît par coeur les contraintes techniques des exigeantes étapes sud-américaines et il est conquis par le format de sa nouvelle monture  : « La philosophie de la 2008 DKR est vraiment radicale avec beaucoup de nouvelles idées. Elle ne ressemble à aucune autre voiture deux roues motrices. Elle est vraiment très compacte et c’est un point très intéressant. Après avoir disputé mes deux derniers Dakar avec des deux roues motrices, je suis convaincu qu’il est possible de gagner le Dakar avec ce choix technique. Bien sûr, cela implique de concevoir une voiture très spéciale qui puisse se montrer aussi à l’aise sur tous les types de terrains. Je suis certain que Peugeot Sport a le savoir-faire pour y parvenir et pour déployer la technologie et le travail nécessaire. Cela s’annonce comme un défi technique unique et stimulant pour toute l’équipe. »


En attendant de faire rugir sa mécanique, pour l’instant tenue secrète, et d’avaler kilomètres et poussière sous les couleurs de Red Bull et Total, la 2008 DKR fait, en tout cas, déjà sensation avec une ligne à couper le souffle.

Dernières news

  • 09/10/2014
  • Evénements
  • 06/10/2014
  • Peugeot Sport